Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Affectation de 20 millions de dollars par an aux programmes de lutte contre la traite des personnes

Document d'information

Affectation de 20 millions de dollars par an aux programmes de lutte contre la traite des personnes

Cabinet du premier ministre

Le gouvernement a l'intention de renforcer la sécurité communautaire en effectuant des investissements annuels dans des initiatives de lutte contre la traite des personnes. Ce financement permettra de fournir aux victimes survivantes des services complets, d'améliorer la coordination entre les corps de police, de dispenser une formation aux agents de police afin de les aider à reconnaître et arrêter des trafiquants et à aider les victimes, et en fin de compte de tenir les contrevenants responsables de leurs actes. Ces fonds annuels de 20 millions de dollars soutiendront les services et programmes suivants :

Services spécialisés d'aide aux victimes de la traite des personnes et de prévention ­(12,3 millions $) :

  • Fonds de soutien communautaire à la lutte contre la traite des personnes : 7 millions $

Le Fonds de soutien communautaire à la lutte contre la traite des personnes finance des projets qui offrent des services complets aux victimes survivantes de la traite des personnes et renforcent la protection des personnes qui risquent de devenir victimes de la traite de personnes. Il peut s'agir de services d'urgence et de logements temporaires, de counseling tenant compte des traumatismes, d'aide à la guérison et à la réhabilitation, de soins de santé, de services de santé mentale, de traitement des dépendances, et de renvoi vers des services d'aide à l'emploi et de formation à l'emploi.

  • Fonds pour les initiatives autochtones de lutte contre la traite des personnes : 3 millions $

Le Fonds pour les initiatives autochtones de lutte contre la traite des personnes finance des services et des soins culturellement adaptés, conçus par et pour les Autochtones en Ontario. Les partenaires autochtones reçoivent des fonds pour offrir aux victimes l'accès à des services, empêcher des personnes vulnérables d'être victimes de trafiquants, communiquer avec des personnes qui ont un vécu pertinent et encourager l'innovation et les partenariats communautaires. Les programmes financés par ce Fonds comprennent aussi des soutiens immédiats accessibles 24/7, des services de counseling, des programmes culturels, des services de traitement contre les dépendances, des programmes de développement du leadership et d'autres services.

  • Bureau provincial de coordination de la lutte contre la traite des personnes : 1,9 million $

Le Bureau provincial de coordination de la lutte contre la traite des personnes est chargé d'assurer la coordination, à l'échelle du gouvernement, des activités et initiatives de lutte contre la traite des personnes. Le Bureau élabore des méthodes de sensibilisation du public, dirige des initiatives de formation et de collaboration avec des partenaires ministériels et des intervenants externes, et travaille en étroite collaboration avec un réseau d'équipes régionales dans toute la province. Dans le cadre de ses activités, le Bureau encourage l'établissement de liens entre les services de police, les sociétés d'aide à l'enfance et les autres organismes communautaires d'une part, ainsi que les efforts de sensibilisation à la traite des personnes.

  • Programme des intervenants auprès des jeunes en transition : 420 000 $

Des travailleurs spécialisés aident les jeunes entre 16 et 24 ans qui risquent de devenir victimes de la traite des personnes ou qui sont des survivants de la traite des personnes. Ces travailleurs fournissent des soutiens et des ressources aux jeunes en transition, notamment de l'aide pour trouver un emploi, une formation en compétences de vie et une aide au logement.

Initiatives d'application de la loi (2,9 millions $) :

  • Programme de formation en matière de traite des personnes du Collège de police de l'Ontario : 257 200 $

Par le biais du Programme de formation en matière de traite des personnes, le Collège de police de l'Ontario dote les agents de police des compétences et des connaissances nécessaires pour reconnaître et arrêter les trafiquants et aider les victimes. Dans le cadre du Programme de formation de base des agents de police, toutes les recrues apprennent à reconnaître les signes d'une victime de la traite de personnes ou d'un trafiquant. En outre, elles suivent un cours spécialisé sur les enquêtes dans le domaine de la traite des personnes, qui a été mis au point en consultation avec des intervenants de la police, des experts et des personnes qui ont vécu une expérience pertinente, afin de munir les enquêteurs des compétences, des connaissances et des capacités nécessaires à l'exécution d'enquêtes tout en mettant l'accent sur l'aide aux survivants.

  • Équipe de coordination des enquêtes relatives à la traite des personnes de la Police provinciale de l'Ontario : 2,2 millions $

L'équipe de la Police provinciale de l'Ontario coordonne les efforts de lutte contre la traite des personnes et le partage d'information entre la Police provinciale, les services de police municipaux et les services de police des Premières Nations, en mettant l'accent sur les enquêtes et les poursuites, l'éducation, le dépistage des victimes et l'aide aux survivants ainsi que l'uniformisation des rapports.

  • Équipe de renseignements sur la traite des personnes au sein du Service de renseignements criminels Ontario : 415 000 $

Le Service de renseignements criminels Ontario collabore avec tous les services de police de la province en vue de repérer proactivement les activités de traite des personnes et de crime organisé. L'équipe de renseignements sur la traite des personnes améliore les efforts de collecte de renseignements des services de police en vue du démantèlement de réseaux de traite des personnes, aux niveaux provincial et national.

Services aux victimes et soutiens dans le secteur de la justice (4,8 millions $) :

  • Programme d'aide aux victimes et aux témoins

Le Programme d'aide aux victimes et aux témoins fournit de l'aide aux victimes de la traite des personnes et travaille en collaboration avec la police et les procureurs. Il est doté de personnel spécialisé dans les villes qui enregistrent un taux élevé de cas de traite des personnes, comme Brampton, Newmarket et Toronto.

  • Programme d'intervention rapide+ auprès des victimes

Ce programme fournit des soutiens immédiats aux victimes d'actes criminels violents, notamment aux victimes de la traite des personnes, comme le financement de l'enlèvement de tatouages et un traitement résidentiel contre les dépendances. Le programme offre aussi de l'aide aux victimes d'autres actes criminels, dont la violence familiale et les agressions sexuelles.

  • Aide immédiate aux victimes - Ontario

Dans le cadre de ce programme, des partenaires de la prestation de services communautaires fournissent de l'aide aux victimes de la traite des personnes, en les aidant à remplir les formulaires applicables et à faire des appels, ainsi qu'en les accompagnant à divers rendez-vous, notamment pour recevoir des soins de santé et des services de logement, et au poste de police. Le programme vise également à renforcer les liens entre les organismes de prestation des services et les communautés autochtones, et à améliorer la formation des fournisseurs de services qui servent des communautés autochtones.

  • Équipe provinciale des poursuites relatives à la traite des personnes

Cette équipe spécialisée de procureurs de la Couronne veille à ce que les services de poursuite de l'Ontario possèdent l'expertise, les compétences et la capacité nécessaires pour poursuivre des cas de traite des personnes. L'équipe travaille de près avec la police et le Programme d'aide aux victimes et aux témoins pour poursuivre les cas de traite des personnes.

Ce financement s'inscrit dans le cadre d'un éventail d'investissements que l'Ontario effectue en vue de lutter contre la traite des personnes, de prévenir la violence envers les femmes et d'y mettre fin, d'aider les victimes de violence et d'exploitation sexuelles, et d'éradiquer la violence liée aux armes à feu et aux gangs.

Renseignements pour les médias

Partager