Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario lutte contre la taxe carbone avec tous les outils à sa disposition

Communiqué

L'Ontario lutte contre la taxe carbone avec tous les outils à sa disposition

La taxe carbone va détruire des emplois et faire augmenter le prix de l’essence, du chauffage domestique et d’autres produits

Cabinet du premier ministre

CAMBRIDGE — Le gouvernement de l'Ontario défendra les intérêts de la population de l'Ontario, en luttant contre la taxe carbone avec tous les outils et les pouvoirs à sa disposition, ont annoncé aujourd'hui le premier ministre Doug Ford et le ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, Rod Phillips.

Le gouvernement fédéral a adopté une loi qui contraindra les aînés, les travailleurs, les familles à faible et moyen revenus ainsi que les petites entreprises à commencer à verser une taxe carbone à croissance rapide, à compter du 1er avril 2019.

« La taxe carbone fédérale alourdira gravement le budget de votre famille, a déclaré M. Ford lors d'une visite de Challenger Motor Freight. Une taxe carbone ne fera aucune différence pour l'environnement. Toutefois, elle va faire grimper le coût de l'essence de votre voiture, du chauffage domestique pour votre famille et de l'acheminement de la nourriture jusqu'à l'épicerie. »

M. Ford a également souligné les effets néfastes d'une taxe carbone fédérale sur l'économie ontarienne.

« Une taxe carbone n'est pas le seul moyen de lutter contre le changement climatique, a déclaré M. Ford. Mais une taxe carbone fera fuir en dehors de l'Ontario des emplois du secteur manufacturier, des petites entreprises et de l'industrie du camionnage. Il est clair que l'on peut être en faveur de l'emploi ou d'une taxe carbone, mais que l'on ne peut pas être en faveur des deux. C'est la raison pour laquelle je dénonce le risque bien réel d'une récession qu'entraînerait la taxe carbone. »

MM. Ford et Phillips ont expliqué comment la taxe carbone fédérale pourrait tout particulièrement nuire au secteur des transports. Près de trois quarts de milliard de dollars seront retirés du secteur du camionnage sur de longues distances lors de la perception de la taxe carbone entre 2019 et 2022. Pour un camion long-courrier consommant 88 000 litres de carburant par an, cela représentera une augmentation des coûts d'exploitation de 3 500 $ en 2019 et d'environ 11 200 $ en 2022.

« Nous savons que la taxe carbone fédérale augmentera les coûts du chauffage de votre domicile, de l'essence pour votre voiture et de la nourriture pour votre famille, a déclaré le ministre Phillips. Nos familles, nos travailleurs et nos créateurs d'emplois ont déjà fait des sacrifices considérables pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'Ontario. Les Ontariens ont apporté leur contribution, et nous avons un plan qui permettra d'atteindre notre objectif restant, sans taxe carbone. Rien ne justifie que le gouvernement fédéral punisse davantage notre province. »

La province a publié pour consultation un nouveau Plan environnemental conçu en Ontario qui tient compte de ses priorités particulières ainsi que des possibilités et défis régionaux, tout en établissant le juste équilibre entre un environnement sain et une saine économie.

« Notre plan prouve que l'on peut s'opposer à une taxe carbone tout en continuant à en faire plus pour lutter contre le changement climatique et qu'il n'est pas nécessaire de choisir, a indiqué M. Phillips. Un environnement sain et une économie saine, l'Ontario mérite les deux. »

« Pendant que le gouvernement fédéral continue à chercher des moyens d'augmenter vos taxes, nous allons rester concentrés sur la protection de ce à quoi la population ontarienne tient le plus, a conclu M. Ford. Nous allons continuer à tenir nos promesses, à remettre la province sur la voie de l'équilibre et à ouvrir l'Ontario aux affaires pour stimuler de nouveau la création d'emplois. Voilà comment on peut protéger les services de santé, l'éducation et tous les autres acquis sur lesquels compte la population. »

Faits en bref

  • Le système fédéral de tarification fondé sur le rendement s’applique aux émissions industrielles depuis le 1er janvier 2019.
  • À partir du 1er avril 2019, le gouvernement fédéral appliquera une redevance sur les combustibles fossiles en Ontario. On évalue que cela entraînera une hausse de cinq cents du litre d’essence, y compris la taxe de vente harmonisée (TVH) additionnelle. Ce montant augmentera à 7,5 cents le litre en 2020, à 10 cents en 2021 et à 12,5 cents le litre en avril 2022.
  • En incluant le coût additionnel de la TVH, la taxe carbone fédérale fera augmenter le prix du gaz naturel de 4,4 cents le mètre cube en Ontario, une hausse qui sera de 6,6 cents en 2020, de 8,8 cents en 2021 et de 11,1 cents le mètre cube en avril 2022. Les coûts du carburant aviation et du propane connaîtront aussi une hausse considérable.
  • La hausse du prix du diesel sera de 5,37 cents le litre en 2019 et atteindra 13,41 cents d’ici 2022.
  • La taxe carbone fédérale majorée de la TVH ajoutera plus de 350 millions de dollars au coût du transport de charges lourdes en Ontario au cours de la prochaine année seulement. D’ici 2022, ce chiffre pourrait atteindre 870 millions de dollars.
  • Le Plan environnemental conçu en Ontario engage la province à réduire ses émissions de 30 % en dessous des niveaux de 2005 d’ici 2030, sans l’imposition d’une taxe carbone.
  • L’Ontario fait partie d’une coalition de provinces, dont la Saskatchewan, le Nouveau-Brunswick et le Manitoba, qui sont déterminées à lutter contre la taxe carbone anticonstitutionnelle du gouvernement fédéral.
  • L’Ontario a entrepris une contestation judiciaire de la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre du gouvernement fédéral, qui impose une taxe anticonstitutionnelle occulte.
  • À la lumière d’un sondage mené auprès de propriétaires d’entreprises en Ontario, en Saskatchewan, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a constaté que 87 % des répondants se disent opposés à la taxe carbone fédérale.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement