Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le premier ministre désigné s'engage à protéger les emplois à la centrale nucléaire de Pickering

Communiqué

Le premier ministre désigné s'engage à protéger les emplois à la centrale nucléaire de Pickering

PICKERING — Le premier ministre désigné, Doug Ford, a confirmé aujourd'hui son engagement à maintenir la centrale nucléaire de Pickering en activité jusqu'en 2024. Cet engagement protégera 4 500 emplois locaux dans la région de Durham ainsi que 3 000 autres emplois à l'échelle de la province.

« J'ai promis à la population de Durham, et en particulier aux travailleuses et aux travailleurs de Pickering, que nous allions protéger leurs emplois. En effet, plus de 7 500 emplois en Ontario dépendent de cette centrale, a déclaré M. Ford, qui était accompagné pour cette occasion des députés élus Peter Bethlenfalvy, Rod Phillips, Lindsey Park et Lorne Coe. Aujourd'hui, je suis ravi d'annoncer que notre gouvernement entrant tiendra cette promesse. Nous allons agir en conséquence et protéger ces emplois. »

Appartenant à une industrie qui soutient quelque 60 000 emplois en Ontario, la centrale nucléaire de Pickering produit suffisamment d'électricité pour alimenter l'équivalent des villes de Hamilton, de Waterloo et de London réunies et ce, à faible coût. L'énergie bon marché qu'on y produit permettra aux abonnés du réseau d'électricité de l'Ontario d'économiser 600 millions de dollars d'ici 2024.

« Je suis partisan de l'électricité produite en Ontario et des emplois créés en Ontario, a indiqué M. Ford. L'électricité propre que produit la centrale de Pickering permettra aux consommateurs des quatre coins de notre province d'épargner des millions de dollars, en plus de conserver des emplois bien rémunérés ici même dans la région de Durham. Jamais je ne m'excuserai de faire la bonne chose et de lutter pour les emplois en Ontario. »

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement Travail et emploi