Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario met fin à l'ère de la taxe sur le carbone

Communiqué

L'Ontario met fin à l'ère de la taxe sur le carbone

Dernière étape de l’inefficace programme de plafonnement et d’échange

Le gouvernement de l'Ontario travaille pour la population en franchissant la dernière étape de l'abolition de la taxe sur le carbone une bonne fois pour toutes, et ce, d'une manière qui donne la priorité aux Ontariennes et aux Ontariens en respectant les contribuables.

Le gouvernement a finalisé l'indemnisation des participants à l'ancien programme admissibles pour un total de 5 090 000 $. Cette somme est conforme à l'estimation initiale des coûts finaux effectuée par le gouvernement et à son engagement d'abolir ce programme d'une manière responsable, en minimisant l'incidence de cette abolition sur les contribuables qui travaillent fort.

« Cela met fin à l'ère de la taxe sur le carbone en Ontario. Mais, dans une semaine, le gouvernement fédéral imposera une nouvelle taxe sur le carbone tueuse d'emplois, ce qui pénalisera la population de l'Ontario qui travaille fort, a déclaré le premier ministre Doug Ford. Notre gouvernement demeure membre d'une coalition croissante de provinces canadiennes qui s'opposent à cette ponction fiscale qui fait augmenter les coûts des produits essentiels, comme le chauffage domestique et l'essence. »

« Bien que certains aient prétendu que l'abolition du plafonnement et de l'échange coûterait des milliards de dollars aux contribuables, nous tenons notre engagement d'abolir ce programme d'une manière méthodique et transparente qui respecte les contribuables, a déclaré Rod Phillips, ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs. Ce sera le dernier volet de notre promesse aux familles ontariennes : éliminer l'inefficace programme de plafonnement et d'échange pour remettre jusqu'à 260 $ par ménage dans les poches des Ontariennes et des Ontariens. »

Les avis du montant final de leur indemnisation ont été envoyés aux participants qui l'ont sollicitée en vertu de la Loi de 2018 annulant le programme de plafonnement et d'échange.

« L'Ontario demeure déterminé à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à combattre le changement climatique et à protéger notre environnement sans taxe sur le carbone, a déclaré le ministre Phillips. Des solutions comme les normes de rendement que nous proposons pour les émissions, un élément clé de notre plan environnemental conçu en Ontario, nous permettront d'atteindre la part de l'Ontario pour l'objectif de réduction des émissions, tout en tenant compte des circonstances uniques de notre économie. Après tout, on peut lutter contre le changement climatique sans taxe sur le carbone. »

Faits en bref

  • Le 31 octobre, l’Ontario a adopté la Loi de 2018 annulant le programme de plafonnement et d’échange qui a abrogé officiellement la loi du Programme de plafonnement et d’échange de l’Ontario.
  • Le montant total de l’indemnisation est de 5 090 000 $ pour un total de 27 participants.
  • La taxe fédérale sur le carbone coûtera 258 $ par an aux ménages moyens en 2019, montant qui augmentera à 648 $ d’ici 2022.
  • La taxe fédérale sur le carbone imposée sur les carburants entre en vigueur en avril. Elle fera augmenter le prix de l’essence en Ontario de 4,4 cents par litre. Cette hausse s’élèvera à 6,6 cents en 2020, à 8,8 cents en 2021 et à 11,1 cents par litre en avril 2022.
  • La taxe fédérale sur le carbone fera augmenter le prix du gaz naturel en Ontario de 3,9 cents par mètre cube. Cette hausse s’élèvera à 5,9 cents en 2020, à 7,8 cents en 2021 et à 9,8 cents par mètre cube en avril 2022.
  • Comme le souligne le plan environnemental de l’Ontario, l’Ontario s’est engagé à atteindre sa part de l’objectif que le Canada a fixé pour 2030. Entre 2005 et 2016, l’Ontario a réduit ses émissions d’environ 22 pour cent.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement