Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario soutient les partenariats collégiaux innovants

Communiqué

L'Ontario soutient les partenariats collégiaux innovants

Une nouvelle politique garantit un enseignement de grande qualité aux étudiants

BROCKVILLE — Le gouvernement réduit les formalités administratives en supprimant les contraintes pour permettre aux collèges financés par les fonds publics de créer des partenariats innovants afin de fournir aux étudiantes et étudiants un enseignement et une formation de qualité qui les préparent au marché du travail de l'Ontario.

Le ministre Romano se trouvait au St. Lawrence College aujourd'hui pour annoncer l'introduction d'une nouvelle politique du gouvernement visant à appuyer les partenariats entre les collèges publics et le secteur privé qui permettra aux collèges d'être plus compétitifs. Les avantages économiques tirés de l'augmentation du nombre d'étudiants au sein des programmes pourront eux‑mêmes être réinvestis dans le campus principal du collège concerné ainsi que dans les collectivités locales.

« Grâce à ces partenariats, les étudiants obtiendront l'éducation et la formation qui leur permettront d'obtenir de bons emplois. Les entreprises de l'Ontario disposeront ainsi de la main-d'œuvre qualifiée dont elles ont besoin pour prospérer et ouvrir l'Ontario aux affaires et à l'emploi, a déclaré l'honorable Ross Romano, ministre des Collèges et Universités. Ces partenariats renforceront les communautés à travers la province en encourageant les étudiants internationaux à venir étudier dans des campus situés à l'extérieur de la région du Grand Toronto et à y rester après leurs études. »

« Nos collèges sont parmi les meilleurs au monde, a ajouté l'honorable Steve Clark, député provincial de Leeds-Grenville-Thousand Islands et Rideau Lakes. Le St. Lawrence College a déjà conclu des partenariats innovants avec les fournisseurs privés. Grâce à la mise en place de ces nouvelles lignes directrices relatives aux partenariats entre les collèges financés par les fonds publics et les fournisseurs privés, un plus grand choix sera donné à un plus grand nombre d'étudiants pour que ces derniers acquièrent la formation et les compétences dont ils ont besoin pour décrocher un bon emploi. De ce fait, les entreprises pourront se procurer la main-d'œuvre qualifiée dont elles ont besoin pour se développer. »

« L'annonce faite aujourd'hui est enthousiasmante, a déclaré Glenn Vollebregt, président et chef de la direction du St. Lawrence College. Nous savons que les personnes qui étudient dans les collèges de l'Ontario sont motivées et consciencieuses et viennent de milieux divers. Ces lignes directrices nous permettront de continuer à orienter nos étudiants vers une formation qui les aide à se préparer à faire carrière dans un métier gratifiant. Étant donné que, parmi nos étudiants, un grand pourcentage reste dans l'est de l'Ontario après l'obtention de leur diplôme, cela aidera les différents secteurs et les employeurs à établir des liens avec les talents dont ils ont besoin pour continuer à se développer et à prospérer. »

La nouvelle politique relative aux partenariats entre les collèges publics et le secteur privé donnera aux collèges plus de souplesse pour répondre à la forte demande des étudiants internationaux pour l'éducation postsecondaire de grande qualité de l'Ontario.

Faits en bref

  • St. Lawrence a deux partenariats conclus précédemment, l’un avec Alpha International Academy à Scarborough, et l’autre avec le Canadian College de Vancouver.
  • Six collèges financés par les fonds publics de l’Ontario (Cambrian, Canadore, Lambton, Northern, St. Clair et St. Lawrence) ont actuellement des ententes de partenariat avec le secteur privé pour la prestation de programmes au Canada menant à l’obtention d’un titre de compétences d’un collège de l’Ontario.
  • En vertu du programme de Permis de travail postdiplôme délivré par le ministère fédéral Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, les étudiants internationaux qui détiennent un titre de compétences d’un collège public de l’Ontario peuvent présenter une demande de permis pour travailler au Canada pendant un maximum de trois ans après la fin de leurs études.
  • Ces partenariats contribueront à renforcer les communautés à travers la province en encourageant les étudiants internationaux à étudier sur des campus situés à l’extérieur de la région du Grand Toronto et à potentiellement y rester après leurs études.
  • Cette nouvelle politique soutient la compétitivité financière des collèges pour que ces derniers puissent réinvestir les avantages économiques tirés de ces partenariats au sein de leur campus principal et dans leurs communautés locales.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation